Logo BnF

Cette offre de stage fait suite à une première étude menée en collaboration entre le département de la conservation préventive du C2RMF et le laboratoire du département de la conservation de la BnF. La question des composés organiques volatils (COV) libérés par les peintures commerciales utilisées en contexte muséal (socle dans les vitrines, murs/cimaises) interroge régulièrement les conservateurs et les chargés d’exposition. En effet, les COV peuvent être libérés en concentration importante pendant et après le séchage de certaines peintures utilisées en environnement muséal. Ils peuvent alors engendrer des altérations sur les collections, selon la nature des matériaux constitutifs des objets présentés et la durée des expositions. Dans le cadre de ce projet, l’étudiant(e) débutera son travail par la mise en place et la diffusion d’un questionnaire à destination des acteurs des domaines de la muséographie et de la conservation, afin de connaitre les pratiques des professionnels. Il ou elle devra en parallèle finaliser l’élaboration du protocole d’analyse des COV à l’aide d’un détecteur à photoionisation (PID) du RAE Systems afin de pouvoir assurer le suivi sur différents types de peintures commerciales qui auront été sélectionnées grâce aux résultats du questionnaire. Il participera également à la rédaction d’une fiche pratique à destination des musées concernant le choix des peintures, les préconisations d’application, les temps de séchage, et mise en ligne sur les sites institutionnels partenaires.

Plus d’informations :
[Télécharger l'annonce - PDF 160 Ko]