Logo C2RMFLes analyses par faisceau d’ions réalisées à New AGLAE permettent de répondre à des problématiques spécifiques aux sciences du patrimoine. Déterminer la composition chimique élémentaire des éléments majeurs aux éléments traces directement sur une œuvre d’art s’avère primordial pour l’authentifier ou déterminer une signature de provenance de matières premières ou de centre de production d’objets anciens manufacturés. Le PIXE identifie et quantifie les éléments chimiques présents dans la cible du Na à l’U. Les éléments légers tels que Li, B ou F ne sont pas détectables par PIXE mais bien quantifiables par PIGE. C’est sur cette dernière technique et plus précisément son optimisation à New AGLAE que porte le sujet de stage. Un benchmark a permis de lister les différents logiciels de traitement de spectres gamma. Des critères d’évaluation ont mis en avant deux logiciels, en particulier car ils permettent de prendre en compte l’effet de matrice (un matériau riche en plomb absorbera une partie non négligeable de rayons gamma émis lors de l’interaction particules/matière). La comparaison des résultats obtenus par ces logiciels ainsi que le traitement réalisé actuellement à New AGLAE, aussi bien sur des matériaux de référence que sur des objets anciens, a permis d’établir que l’utilisation du logiciel ERYA est tout-à-fait envisageable.

Plus d’informations :
[Télécharger l'annonce - PDF 75 Ko]