Stage Master : Analyse de matériaux historiques à base de blanc de zinc (Paris)

Logo C2RMF

Le blanc de zinc (oxyde de zinc, ZnO) est un pigment blanc utilisé par les artistes des XIXe-XXe siècles et encore employé aujourd’hui. Son usage en tant que pigment a débuté durant la première moitié du XIXe siècle, comme alternative au traditionnel blanc de plomb, toxique, et s'est developpé jusqu'à l'introduction d'un nouveau pigment blanc, le blanc de titane, dans les années 1920. Le blanc de zinc peut être synthétisé par deux méthodes principales, et les conditions de synthèse semblent affecter les propriétés micro- et macroscopique du pigment et des peintures résultantes, ainsi que leur comportement de dégradation. Le pigment est sujet d’une thèse de doctorat démarré en octobre 2020 entre le Centre de Recherche et de Restauration des Musées de France (C2RMF), au Musée du Louvre, et le Laboratoire Institut photonique d'analyse non-destructive européen des matériaux anciens (IPANEMA), au site du synchrotron SOLEIL (Paris-Saclay, Gif-sur-Yvette). Une grande partie du projet de thèse impliquera l'analyse d'un corpus de matériaux historiques à base de blanc de zinc (par exemple, poudres de pigments, tubes de peinture, pastels) de différentes marques, zones géographiques et périodes. L'étudiant(e) aidera à la caractérisation des matériaux appartenant au corpus en utilisant un large éventail de techniques pour faire la lumière sur la morphologie, la taille, la structure cristalline, l'interaction du pigment avec des liants.

Plus d’informations :
[Télécharger l'annonce - PDF 160 Ko]