Thèse d'Arthur Leck, mardi 8 février 2022, Pessac

Sujet Économie des matériaux lithiques en Corse pré- et protohistorique : dynamiques d’exploitations, provenance et diffusion de la rhyolite
Date mardi 8 février 2022 à 15h
Lieu Maison de la recherche, Salle des Thèses, Esplanade des Antilles, 33607 Pessac cedex 

Résumé
Les échanges et les mobilités des populations pré- et protohistoriques en Méditerranée occidentale sont étudiés depuis de nombreuses années, notamment entre la Corse, la Sardaigne et l’Italie continentale, en particulier grâce à l’analyse des artefacts en silex et en obsidienne. La circulation des groupes humains et des matières premières au sein de la Corse a cependant été peu étudiée alors qu’une roche volcanique, la rhyolite, a été exploitée et diffusée sur l’ensemble de l’île dès le début du Néolithique. Ce matériau a fait l’objet de peu d’études de provenance jusqu’à aujourd’hui, utilisant des méthodes d’analyses essentiellement macroscopiques.
Afin de rendre ce type d’étude plus efficace, nous avons donc développé une méthodologie analytique basée sur la géochimie des rhyolites, à l’image de ce qui existe depuis de nombreuses années pour les obsidiennes. Nous avons débuté la construction d’un référentiel géochimique des rhyolites corses. Notre protocole d’analyse nous permet d’étudier les artefacts de manière non destructive et de définir la provenance des matériaux utilisés par les populations néolithiques, avec parfois une grande précision géographique. Les résultats obtenus permettent également de comparer plus aisément les approvisionnements en rhyolite de différents sites et donc de mettre en évidence les spécificités de chaque occupation et les liens qui ont pu exister entre les sites.
La construction d’un référentiel s’approchant de l’exhaustivité s’inscrit sur le temps long et devra se poursuivre pendant de nombreuses années. Nous avons étudié cinq séries lithiques, ce qui nous a permis de mettre en évidence la grande mobilité des populations du Néolithique ancien, les liens qu’entretiennent certains groupes avec l’espace montagnard ou l’existence de réseaux de diffusion côtiers. Cependant, ce corpus de sites devra être augmenté pour obtenir des données comparables avec celles existant pour l’obsidienne et le silex ce qui permettra d’effectuer de véritables études de réseaux qui viendront nourrir notre connaissance des sociétés pré- et protohistoriques de Corse.

Mots-clefs
Néolithique, Âge du bronze, Corse, Rhyolite, EDXRF, Étude de provenance, Matériau lithique, Géochimie