Ingénieur de Recherche pour le projet la fabrique numérique du passé (Nanterre)

Logo ArScAn

La donnée est aujourd'hui l'actif stratégique de la révolution numérique. Les sciences historiques produisent une masse de donnée gigantesque ayant une dimension géographique. Cette dimension leur donne un très fort potentiel de réutilisation par les acteurs de la recherche pour de nouvelles approches historiques à de nouvelles échelles (big data) mais aussi par d'autres disciplines et le monde socio-économique pour des développements applicatifs (musée, jeux, environnement, occupation des sols…).
En revanche, l'absence d'un lieu de dépôt centralisé permettant de disposer d'une vision globale de ces données est un frein majeur au développement de cette nécessaire ouverture des données. L'objectif du projet Ministériel « Fabrique numérique du patrimoine » est de développer une plateforme ouverte et en ligne spécifique aux besoins de la donnée géohistorique permettant le moissonnage de l'existant, le dépôt, la visualisation, la diffusion et l'analyse de ces données pour les rendre compatibles avec les plateformes open data généralistes existantes et avec les outils d'archivage de la TGIR (Nakala) dans le respect des principes FAIR.

Plus d’informations :
https://bit.ly/33dTE6U