PostDoc : Origins of Speech - modéliser l’appareil vocal pour une application aux homininés fossiles (Paris)

Logo ISCD SU

Le projet « Origins of Speech » adresse la question de l’émergence de la capacité de parole au sein de l’évolution humaine. Récemment le paradigme a totalement changé en raison des travaux de recherche qui ont démontré que plusieurs primates non humains sont anatomiquement «prêts à parler» et qu'une position basse du larynx dans l'appareil vocal n'est pas nécessaire pour produire la vocalisation. Ce sujet passionne des scientifiques d’univers différents (bio-mécanicien, paléontologue et mathématicien) qui se sont réunis pour apporter des réponses à cette question complexe.
Ce projet est développé à l’Institut des Sciences du Calcul et des Données (ISCD) par une équipe pluridisciplinaire composée de chercheurs de Sorbonne Université, du Muséum national d’Histoire naturelle et de l’Université de Grenoble.
Ce projet vise à modéliser les tissus mous de l’appareil vocal pour une application aux homininés fossiles chez qui ils ne sont pas conservés. Ce travail s’inscrit dans la continuité d’un premier programme exploratoire ayant permis d’adapter un modèle de langue de référence (ATLAS) à la géométrie de la cavité buccale de plusieurs fossiles : crânes d’Homo sapiens anciens et Néandertaliens.
Le post-doc aura un rôle central dans la génération et l’évaluation de modèles éléments finis de la langue d’un homme fossile dont seule la géométrie crânienne et mandibulaire est connue, par transformation géométrique d’un modèle éléments finis de référence (ATLAS) déjà existant et élaboré dans le groupe à partir des caractéristiques anatomiques d’un Homo sapiens de référence. Ce travail comporte un volet modélisation et un volet simulation.

[Télécharger l'offre - PDF209.41 Ko]