Post-Doc : Caractérisation et quantification du ruissellement de plomb depuis les couvertures plomb utilisées en monuments historiques (Champs sur Marne)

Logo Laboratoire Eau Environnement et Systemes Urbains

Le plomb est largement utilisé au niveau des bâtiments historiques pour la réalisation de couvertures complètes, ou d’éléments d’étanchéité et de drainage des eaux. Cet usage pose cependant la question de la contamination en plomb des eaux ruisselant par temps de pluie sur ces couvertures, et de leur impact potentiel sur l’environnement, voir leur impact sanitaire. De premières études sur le ruissellement de plomb mettent en évidence des concentrations de plomb très importantes dans le ruissellement. La thèse de Pauline Robert (2009) a fourni de premiers éléments sur les concentrations et flux émis par des éléments d’étanchéité en plomb dans le contexte atmosphérique de l’agglomération parisienne. Les connaissances sur le ruissellement de plomb restent actuellement très partielles, souvent acquises sur des échantillons de matériau de petite taille, dans des conditions atmosphériques et pluviométriques différentes de la région parisienne et ne couvrant pas les différents types de couvertures utilisées sur les monuments historiques (plomb coulé sur sable notamment). Afin de constituer un outil de prévision des comportements d’une couverture en plomb coulé sur sable, à Notre-Dame de Paris mais aussi pour d’autres monuments historiques, ainsi qu’un outil de planification des actions de surveillance et de gestion nécessaires sur un tel ouvrage, il est important d’approfondir les travaux de recherche déjà disponibles, dans l’objectif de mieux connaître le potentiel de ruissellement de plomb de ces couvertures.

Plus d’informations :
[Télécharger l'annonce - PDF 530 Ko]