Post-Doc : Analyse de l’or et de ses usages comme matériau pictural (Paris)

Logo CRCLogo C2RMF 

Rassemblant des historiens de l’art (universitaires, conservateurs), des physiciens, des chimistes, des spécialistes d’humanités numériques, des restaurateurs des pratiques anciennes de dorure, le projet interdisciplinaire AORUM vise ainsi à étudier l’usage de l’or comme matériau pictural entre la fin du XVe et le milieu du XVIIe siècle en Europe occidentale. Il a pour objectifs de « redécouvrir » ce corpus largement ignoré par l’historiographie ; de l’analyser selon les questionnements habituels de l’histoire de l’art (iconographie, histoire sociale, histoire du goût) ; d’étudier aussi, dans une démarche interdisciplinaire, selon un questionnaire faisant appel aux approches plus récentes de l’histoire matérielle de l’art et à la physicochimie des matériaux du patrimoine, les techniques de mise en oeuvre de l’or ; d’étudier les propriétés optiques des dorures, là encore dans une démarche interdisciplinaire (histoire de l’art – physique). La personne recrutée travaillera étroitement avec le pilote du groupe de travail Histoire de l’art du projet et sera en lien avec les responsables des autres groupes de travail et l’ensemble des partenaires. Sa mission consistera en particulier à constituer le corpus d’oeuvres pour la France et l’Europe méridionale (péninsules italienne et ibérique), en consultant notamment les services de documentation des musées et les archives des centres de recherche sur les oeuvres (ex. base EROS du C2RMF). Elle devra mener également une recherche des sources écrites afin de travailler sur le contexte historique (archives manuscrites, imprimés). Pour ces tâches elle pourra être amenée à se déplacer dans des institutions européennes.

Plus d’informations :
[Télécharger l'annonce - PDF 200 Ko]