CDD : Ingénieur d’étude traitement de données d’imagerie en neurosciences et paléoanthropologie (Paris)

Logo HNHP

La question de la correspondance entre les caractéristiques cérébrales et endocrâniennes est cruciale pour les applications en paléoneurologie et n'a jamais été abordée. Pour ce faire, nous allons étudier pour la première fois la corrélation entre les formes du cerveau et la fonte intracrânienne au sein d'un échantillon d'humains modernes en utilisant des acquisitions IRM, dont certaines avec une séquence spécifique (UTE) qui permet la caractérisation des tissus osseux. Cet apport sera décisif pour l'étude détaillée des informations neurologiques provenant d'humains fossiles. Nous reconstruirons ensuite pour la première fois les cerveaux de H. erectus et de Neandertal, ainsi que leur schéma de croissance respectif, en tenant compte des spécificités de ces espèces. La compréhension de la morphologie du cerveau et de l'ontogénie des hominines éteints permettra éclatement de mieux comprendre l'émergence des spécificités du cerveau de notre espèce, Homo sapiens. L’IE sera impliqué dans le traitement des différents types de données produites durant le projet PaleoBRAIN.

Plus d’informations :
[Site web du MNHN]