Marqueurs chimiques des mucilagineuses dans les papiers anciens asiatiques

Intitulé complet Caractérisation de marqueurs chimiques des plantes mucilagineuses par spectrométrie de masse - Application au cas des papiers anciens asiatiques

Sujet (partiel) L’ensemble des questions posées par le vieillissement des matériaux cellulosiques constituent un axe majeur de recherche en sciences de la conservation. Le papier est un matériau multi-composant de nature complexe et variée et les résultats des recherches sur sa chimie ainsi que sur sa détérioration sont difficiles à interpréter.
Le présent sujet se propose d’introduire une approche originale basée sur l’utilisation de la spectrométrie de masse pour étudier la composition et identifier les papiers anciens asiatiques.
Le travail de recherche s’articulera autour de deux axes principaux : l’un tourné vers la reconnaissance de profils et de marqueurs des papiers au moyen d’un couplage pyrolyse-chromatographie gazeuse-spectrométrie de masse, l’autre tourné vers l’identification de marqueurs spécifiques et l’élucidation de structures moléculaires par couplage chromatographie liquide–spectrométrie de masse tandem haute résolution. L’originalité de l’approche réside dans le ciblage des composés de mucilage qui entrent de façon spécifique et géographiquement localisée dans la structure finale des papiers fabriqués selon des techniques ancestrales et dont la transmission n’est pas contrôlée en Europe. A ce titre, les collections de plantes vivantes du Muséum seront utilisées pour modéliser le processus technique de fabrication du papier afin d’optimiser la caractérisation des ingrédients vecteurs d’information.
Plus d'information ...
Contact Michel Sablier