Offre de thèse : Analyse typologique et fonctionnelle de la céramique rituelle et domestique chez les Mochicas (Pérou) (Paris)

Logo ArchAm UMR8096

Le doctorat portera sur des analyse typologiques et fonctionnelles de la céramique de la culture Mochica qui se développe entre 100-800 apr. J.-C. sur la côte nord du Pérou. Connus pour ses imposantes pyramides, son artisanat céramique et son orfèvrerie, les Mochicas forment l'un des premiers proto-états andins. Parmi les productions potières, les vases prisonniers constituent des artefacts emblématiques de la culture Mochica. Ces vases-effigies en forme de prisonniers illustrent des personnages masculins figurés nus, les mains attachées dans le dos, les parties génitales visibles, souvent assis en tailleur. Ils ont été retrouvés dans des contextes funéraires et sacrificiels du site de Huacas de Moche et plusieurs dizaines d'autres sont connus actuellement et conservés au musée Larco Herrera à Lima. Malgré leur récurrence dans les contextes funéraires et sacrificiels, peu de données sont actuellement disponibles pour comprendre leur fonction symbolique, la raison de leur dépôt dans les sépultures et leur place dans l'idéologie cérémonielle Mochica.
Souvent considérés comme des offrandes et étudiés surtout pour leur iconographie, ces vases contenaient probablement des liquides ou des aliments. Néanmoins, aucune étude systématique n'est venue renseigner leur véritable fonction sociale et symbolique, ainsi que leur valeur performative. S'agissait-il de représentations du sacrifice humain, un rituel central dans la cosmogonie mochica (et des Andes préhispaniques en général), de vase substituant la victime sacrificielle ou le réceptacle d'un liquide destiné au défunt ? Avaient-ils d'autres fonctions ?

Plus d’informations :
[Site web CNRS]