Offre de thèse : Les spondyles comme moteur d'échanges en Amérique précolombienne (Paris)

logo AASPE

Le long de l'océan Pacifique Est, on trouve quatre espèces de spondyles (Mollusca : Bivalvia). Deux d'entre elles, Spondylus crassisquama et Spondylus limbatus, ont joué un rôle important depuis la préhistoire, comme ressources économiques mais surtout dans les affaires politiques, culturelles et religieuses des populations et cultures mésoaméricaines et andines. Omniprésents dans les sites archéologiques depuis près de 5000 ans, ils ont été à l'origine d'échanges, très probablement sur de longues distances, mais les sources d'approvisionnement de ces coquillages restent mal connues, leur distribution géographique étant discontinue, et certains pays en étant dépourvus dans leur milieu naturel (Guatémala, Pérou). L'objectif principal de la thèse est de reconstituer les réseaux d'échanges des Spondyles sur de très longues distances le long de la façade pacifique de l'Amérique tropicale. Au niveau malacologique, ce projet aura pour but premier de définir des critères objectifs basés sur les morphologies et colorations permettant de séparer deux espèces d'un même genre (S.crassisquama / S. limbatus) et de rechercher des marqueurs géochimiques (éléments traces et isotopes) permettant de caractériser les lieux de collecte. Au niveau archéologique, cette thèse permettra de poser les premiers jalons pour la compréhension des réseaux d'échanges préhispaniques entre le nord et le sud du continent américain et entre la côte et l'intérieur des terres. L'ambition du projet est d'apporter un nouvel éclairage, fondé sur des bases taxinomiques et écologiques robustes, sur les échanges interrégionaux à l'époque préhispanique, une question encore largement débattue.

Plus d’informations :
[Site web CNRS]