Offre de thèse : Lien microstructure - propriétés dans des alliages d’aluminium anciens issus du Patrimoine aéronautique - rôle du micro-alliage (Toulouse)

Logo CEMES

Dans le cadre d’un projet européen PROCRAFT, un large panel d’alliages est à notre disposition pour étude. Il s’agit de duralumins de différentes nations fabriqués entre 1937 et 1945 (équivalents des alliages quaternaires Al-Cu-Mg-Si de la famille 2000 actuelle). Dans l’industrie métallurgie de l’époque, l’ajout d’éléments (Mg, Si, Mn) dans l’alliage Al-Cu n’était pas contrôlé aussi précisément qu’il ne l’est aujourd’hui comme en attestent les normes. Surtout, la mise au point des alliages par ajout d’éléments (ou micro-alliage) se faisait indirectement par la mesure des propriétés mécaniques macroscopiques résultantes. Aujourd’hui, l’étude de ces alliages à l’échelle nanométrique grâce à des techniques directes (microscopie électronique en transmission avancée et/ou par sonde atomique) et indirectes (calorimétrie, rayons X) permet de mieux comprendre le rôle de la précipitation fine sur les propriétés mécaniques et/ou chimiques (corrosion) à l’échelle macroscopique. Actuellement, les alliages quaternaires Al-Cu-Mg-Si font l’objet de nombreuses recherches du fait de la complexité des phénomènes de nucléation/croissance des phases nanométriques dans la solution solide. Nous proposons dans cette thèse, une étude approfondie de certaines nuances de duralumins (Al-Cu-Mg-Si) historiques.

Plus d’informations :
[Website CEMES]