Offre de thèse : Géohistoire de l'irrigation en province du Surkhan Darya (Lyon)

Logo Archeorient

Le sujet de thèse proposé porte sur l'étude des trajectoires de l'occupation humaine dans le piémont du Kugitangtau, au travers d'une étude de l'évolution des pratiques agricoles, en particulier d'irrigation, de l'âge du Bronze jusqu'à nos jours. Les réseaux irrigués successifs, leurs vestiges et leurs traces dans les paysages constitueront ainsi la clef d'entrée principale d'une recherche portant sur les modalités d'interactions entre sociétés et environnements dans un milieu contraint par la topographie et la saisonnalité marquée des précipitations. Bien que l'analyse porte sur la longue durée (environ 4200 ans), deux périodes clefs de transformations des relations sociétés/environnements seront plus spécifiquement prise en compte : la période du Bronze moyen à la fin de la période Achéménide, surtout le second millénaire av. J.-C., qui fera l'objet d'une étude approfondie en lien avec la fouille de sites de l'âge du Fer ancien menées par la Misson Archéologique Française de Bactriane Protohistorique (MAFBAP, dir. Johanna Lhuillier) ; les 20e et 21e s., dont les transformations intensives des environnements et des paysages occultent partiellement les organisations socio-spatiales et socio-environnementales antérieures. Les travaux viseront donc à documenter à la fois l'évolution des conditions environnementales (paléoenvironnement), les réseaux et les pratiques anciennes (géoarchéologie et géohistoire de l'irrigation), et les évolutions récentes des paysages et des pratiques (géographie et géomorphologie dynamique). Les résultats attendus permettront de mettre en question les notions de déterminisme environnemental, de possibilisme et de construction de niche, et d'analyser les stratégies de résilience et d'adaptation de sociétés montagnardes sur la longue durée.

Plus d’informations :
https://bit.ly/3B19rp5