Offre de thèse : Optimisation de l’imagerie @ New AGLAE - Application à l’étude non-destructive des dépôts présents sur les vitraux de Notre-Dame (Paris)

Logo C2RMF

Depuis l’installation de l’Accélérateur Grand Louvre d’Analyse Elémentaire dans les sous-sols du Palais du Louvre, l’équipe AGLAE a développé ses propres outils d’acquisition et de traitement des données spécifiques aux objets du patrimoine et aux besoins des chercheurs venant soumettre leurs objets au faisceau de particules. Une collaboration étroite, sur du long terme, est en place entre le pôle scientifique vitrail et l’équipe AGLAE. Les premières cartographies réalisées sur AGLAE ont été effectuées sur des vitraux. En particulier, des outils de cartographie d’information quantitative à partir des spectres PIXE et RBS permettent une imagerie complémentaire et systématique. La méthodologie consiste à traiter chaque spectre PIXE ou RBS contenu dans chaque pixel au moyen du moteur de calcul ad hoc (GuPIXE pour les spectres PIXE, SIMNRA ou NDF pour la RBS). Une information quantitative est alors extraite pour chaque spectre traité et la répartition spatiale de celle-ci est reconstruite. Le sujet de thèse envisagé entre le Nouvel AGLAE et EDF a pour objectif d’optimiser l’imagerie issue des produits de l’interaction particules/matière afin d’apporter des éléments de réponse aux problématiques des objets du patrimoine et en particulier des vitraux. Il s’agira, d’une part, d’optimiser le Total-IBA déjà pratiqué à AGLAE et, d’autre part, de développer la tomographie RBS.

Plus d’informations :
[Télécharger l'annonce - PDF 36 Ko]