Prix de thèse du GMPCA

Attention ! Les candidatures au Prix 2019 (thèses soutenues entre le 1er janvier 2017 et le 31 décembre 2018) peuvent être déposées. La date limite de réception des candidatures pour le Prix 2019 du G.M.P.C.A. est fixée au 7 janvier 2019.

Le G.M.P.C.A., Groupe des Méthodes Pluridisciplinaires Contribuant à l'Archéologie attribue, tous les deux ans, deux prix maximum (*) d'un montant de 1000€ aux meilleurs mémoires de thèses en langue française ou anglaise, concernant des travaux originaux en archéométrie dans des domaines scientifiques différents contribuant à l'archéologie.

Le prix du G.M.P.C.A. est usuellement remis au(x) lauréat(s) à l'occasion du colloque biennal Archéométrie du G.M.P.C.A.

Conditions et règles

Ce prix est ouvert à tout jeune chercheur de moins de 40 ans non titulaire d'un poste dans un établissement public ou d'un contrat à durée indéterminée.

Les postulants au prix du G.M.P.C.A. 2019 doivent avoir soutenu et rédigé une thèse en langue française ou anglaise dans une université de l'Union Européenne et obtenu le grade de docteur, entre le 1er janvier de l'année du dernier colloque tenu et le 1er janvier de l'année du colloque à venir (**).

Les candidats ne peuvent pas postuler deux fois.

Le(s) lauréat(s) s'engage(nt) en outre à soumettre un article dans un délai acceptable à ArcheoSciences - Revue d'Archéométrie.

Comment candidater

Le dossier de candidature à déposer sur le site du GMPCA sous forme d’une archive ZIP, doit comporter :

  • un exemplaire PDF du mémoire de thèse ;
  • une lettre accompagnatrice où il est demandé au candidat d'expliciter la méthodologie, les résultats et la prospective des travaux dans un texte de 3 pages maximum ;
  • une annexe contenant :
    • le titre et le résumé du mémoire de thèse, la date et l'université de soutenance, et la composition du jury en précisant la direction et la présidence,
    • les coordonnées postales et électroniques pérennes pour la correspondance,
    • l'adresse électronique du résumé et celle de téléchargement public de la thèse [serveur thèses-en-ligne - TEL ou équivalent étranger (***)].

Candidater

Il est conseillé de déposer votre dossier de candidature au fil de l’eau à la suite de votre soutenance de thèse et au plus tard le 7 janvier 2019 (***).


(*) Le G.M.P.C.A. se réserve le droit d'aménager le nombre de prix décernés.

(**) En conséquence des précédents articles du prix du G.M.P.C.A., les candidats doivent avoir obtenu le grade de docteur entre le 1er janvier 2017 et le 31 décembre 2018 et avoir transmis leur candidature avant le 7 janvier 2019.

(***) L’acte de candidature exige un archivage en ligne de la thèse (celui-ci pouvant être effectuée automatiquement par les établissements ou par les candidats).

Attention ! Les candidatures au Prix 2019 (thèses soutenues entre le 1er janvier 2017 et le 31 décembre 2018) peuvent être déposées. La date limite de réception des candidatures pour le Prix 2019 du G.M.P.C.A. est fixée au 7 janvier 2019.

Le G.M.P.C.A., Groupe des Méthodes Pluridisciplinaires Contribuant à l'Archéologie attribue, tous les deux ans, deux prix maximum (*) d'un montant de 1000€ aux meilleurs mémoires de thèses en langue française ou anglaise, concernant des travaux originaux en archéométrie dans des domaines scientifiques différents contribuant à l'archéologie.

Le prix du G.M.P.C.A. est usuellement remis au(x) lauréat(s) à l'occasion du colloque biennal Archéométrie du G.M.P.C.A.

Conditions et règles

Ce prix est ouvert à tout jeune chercheur de moins de 40 ans non titulaire d'un poste dans un établissement public ou d'un contrat à durée indéterminée.

Les postulants au prix du G.M.P.C.A. 2019 doivent avoir soutenu et rédigé une thèse en langue française ou anglaise dans une université de l'Union Européenne et obtenu le grade de docteur, entre le 1er janvier de l'année du dernier colloque tenu et le 1er janvier de l'année du colloque à venir (**).

Les candidats ne peuvent pas postuler deux fois.

Le(s) lauréat(s) s'engage(nt) en outre à soumettre un article dans un délai acceptable à ArcheoSciences - Revue d'Archéométrie.

Comment candidater

Le dossier de candidature à déposer sur le site du GMPCA sous forme d’une archive ZIP, doit comporter :

  • un exemplaire PDF du mémoire de thèse ;
  • une lettre accompagnatrice où il est demandé au candidat d'expliciter la méthodologie, les résultats et la prospective des travaux dans un texte de 3 pages maximum ;
  • une annexe contenant :
    • le titre et le résumé du mémoire de thèse, la date et l'université de soutenance, et la composition du jury en précisant la direction et la présidence,
    • les coordonnées postales et électroniques pérennes pour la correspondance,
    • l'adresse électronique du résumé et celle de téléchargement public de la thèse [serveur thèses-en-ligne - TEL ou équivalent étranger (***)].

Candidater

Il est conseillé de déposer votre dossier de candidature au fil de l’eau à la suite de votre soutenance de thèse et au plus tard le 7 janvier 2019 (***).


(*) Le G.M.P.C.A. se réserve le droit d'aménager le nombre de prix décernés.

(**) En conséquence des précédents articles du prix du G.M.P.C.A., les candidats doivent avoir obtenu le grade de docteur entre le 1er janvier 2017 et le 31 décembre 2018 et avoir transmis leur candidature avant le 7 janvier 2019.

(***) L’acte de candidature exige un archivage en ligne de la thèse (celui-ci pouvant être effectuée automatiquement par les établissements ou par les candidats).

Lauréats

Les lauréats depuis 1988

Année        Lauréat                    Intitulé de thèse (Université ou Institut)
2017 Sciences de la nature et de la vie
Clémence
PAGNOUX
Emergence, développement et diversification de l’arboriculture en Grèce du Néolithique à l’époque romaine. Confrontation des données carpologiques, morphométriques, épigraphiques et littéraires.
(Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
Sciences physiques et chimiques
Nicolas
FREREBEAU
Choix et trajectoires techniques dans le domaine ibérique à la fin de l'Âge du Fer : La cuisson des matériaux céramiques dans la vallée de l'Èbre (IIIe–Ier s. av. J.‑C.).
(Université Bordeaux Montaigne)
(Thèse consultable)
2015 Sciences de la nature et de la vie
Christophe
VASCHALDE
L'art de cuire la pierre en France méditerranéenne à la fin du Moyen Age. Approche interdisciplinaire d'un artisanat méconnu : la chaufournerie.
(Université d’Aix-Marseille)
Sciences physiques et chimiques
Alexandre
DISSER
Production et circulation du fer en Lorraine (IVè s. av. J.-C. – XVè s. ap. J.‑C.).
(Université de Technologie de Belfort-Montbéliard)
(Thèse consultable)
2013 Sciences de la nature et de la vie
Charlène
BOUCHAUD
Paysages et pratiques d’exploitation des ressources végétales en milieux semi-aride et aride dans le sud du Proche-Orient : Approche archéobotanique des périodes antique et islamique (IVe siècle av. J.-C. – XVIe siècle ap. J.‑C.).
(Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
(Thèse consultable)
Sciences physiques et chimiques
Gwenaël
HERVE
Datation par archéomagnétisme des terres cuites archéologiques en France au premier millénaire av. J.‑C. : étalonnage des variations du champ géomagnétique en direction et intensité.
(Université Michel de Montaigne Bordeaux 3)
(Thèse consultable)
2011 Sciences de la nature et de la vie
Vanessa
PY
Mine, bois et forêt dans les Alpes du Sud au Moyen Âge. Approches archéologique, bioarchéologique et historique.
(Université Aix-Marseille 1)
(Thèse consultable)
Sciences physiques et chimiques
Karin Margarita
FREI
Provenance of Pre-Roman Iron Age textiles – methods development and applications.
(University of Copenhagen, Faculty of Humanities)
2009 Sciences de la nature et de la vie
Cécile
BRUN
Archéophytes et néophytes. Pour une détermination des marqueurs polliniques forts de l'anthropisation dans les milieux cultivés et rudéraux de Franche-Comté.
(Université Franche-Comté)
(Thèse consultable)
Sciences physiques et chimiques
Emilien
BURGER
Métallurgie extractive protohistorique du cuivre : étude thermodynamique et cinétique des réactions chimiques de transformation de minerais de cuivre sulfurés en métal et caractérisation des procédés.
(Université Pierre et Marie Curie - Paris 6)
(Thèse consultable)
2007 Sciences de la nature et de la vie
Matthieu
LE BAILLY
Évolution de la relation hôte/parasite dans les systèmes lacustres nord alpins au Néolithique (3900-2900 BC), et nouvelles données dans la détection des paléoantigènes de Protozoa.
(Université Reims Champagne-Ardenne)
Sciences physiques et chimiques
Renata
GARCIA-MORENO
Les sépultures royales de Calakmul, Mexique: Technologie, Iconographie et Symbolisme. L'apport de la conservation et l'étude physico-chimique du mobilier à support périssable.
(Université Paris I)
2005 Sciences de la nature et de la vie
Arnaud
LENOBLE
Le rôle du ruissellement dans la formation des sites préhistoriques : approche expérimentale.
(Université Bordeaux 1)
Sciences physiques et chimiques
Sylvia
NIETO
La place du monnayage arverne dans les monnayages gaulois du centre et du sud de la gaule aux IIe et Ier siècles avant J.‑C.
(Université Paris IV)
2003 Véronique
MATTERNE
Agriculture et alimentation végétale durant l'âge du fer et l'époque gallo-romaine en France septentrionale.
(Université Paris I)
1999 Sciences de la nature et de la vie
Nuria
VILLENA I MOTA
Hiérarchie et fiabilité des liaisons ostéologiques (par symétrie et par contiguïté articulaire) dans l'étude des sépultures anciennes.
(Université Bordeaux 1)
Sciences physiques et chimiques
Philippe
DILLMANN
Diffraction X, microdiffraction X et microfluorescence X sous rayonnement synchrotron et analyses comparées pour la caractérisation des inclusions. Apllication à l'étude de l'évolution historique des procédés d'élaboration des objets ferreux (procédés direct et indirect).
(Université Compiègne)
1997 Sciences de la nature et de la vie
Vincent
BERNARD
Bois archéologiques , dendrochronologie et problématique du couvert forestier dans le Bassin Parisien entre le Mésolithique et le Haut Moyen-Age.
(Université de Besançon)
Sciences physiques et chimiques
Martine
REGERT
Les composés organiques en Préhistoire : Approches analytiques.
(Université Paris 10)
Cédric
PANISSOD
Prospection électrique à faible profondeur à l'aide de systèmes multipôles permettant la description directe de structures en trois dimensions.
(Université Paris 6)
1995 Sciences de la nature et de la vie
Mustapha
ELYAQTINE
Variabilité et évolution de l'os temporal chez Homo sapiens. Comparaison avec Homo erectus.
(Université Bordeaux 1)
Sciences physiques et chimiques
Emmanuelle
DELQUÉ-KOLIC
Méthodes d'extraction du carbone des poteries pour leur datation par le radiocarbone.
(Université Lyon 1)
1994 Anne
BRIDAULT
Les économies de chasse épipaléolithique et mésolithique du Nord et de l'Est de la France.
(Université Paris 10)
1992 Dominique
MARGUERIE
Evolution de la végétation sous l'impact humain en Armorique du Néolithique aux périodes historiques.
(Université de Rennes 1)
1990 Luc
ROBBIOLA
Caractérisation de l'altération de bronzes archéologiques enfouis à partir d'un corpus d'objets de l'age du bronze. Mécanismes de corrosion.
(Université Paris 6)
1988 Philippe
LANOS
Archéomagnétisme des matériaux déplacés : Applications à la datation des matériaux de construction d'argile cuite en archéologie.
(Université de Rennes 1)